Confidentialité : les 6 réflexes à avoir pour protéger les informations sensibles de votre société

← Retour

Confidentialité : les 6 réflexes à avoir pour protéger les informations sensibles de votre société

Confidentialité : les 6 réflexes à avoir pour protéger les informations sensibles de votre société

Bravo!

Si vous êtes sur cette page c’est peut être que vous avez résolu la première énigme, ou peut être simplement que la question de la confidentialité est un sujet qui vous intéresse

(ou les deux, et dans ce cas c’est encore mieux.).

La confidentialité est souvent présentée comme importante en entreprise. En revanche, si nous savons qu’il faut la respecter, il n’est pas toujours évident de saisir pourquoi, ni de connaître les bonnes pratiques à mettre en place.

J’ai donc décidé de publier une série d’articles au sujet de la confidentialité. Ils seront accessibles soit directement sur mon site internet soit, pour les plus joueurs, en résolvant les énigmes que je publie sur mon compte linkedin.

C’est par ici.

Le contenu de chaque article vous aidera à résoudre l’énigme suivante.

Maintenant que vous avez compris que la confidentialité c’est important, il reste à savoir quoi mettre en place pour protéger les informations confidentielles de votre société.

Afin de garantir la confidentialité des données de votre entreprise, il est important de s’assurer de :

  1. Signaler, systématiquement, les documents que vous ne souhaitez pas voir diffuser en les marquant avec la mention “confidentiel” (documents stratégiques ou financiers, offres commerciales, documents techniques, etc.). Ce marquage doit intervenir aussi bien lorsque les documents sortent de l’entreprise que lorsque leur utilisation est exclusivement interne
  1. Limiter le partage de ces informations aux seules personnes qui ont véritablement besoin d’y avoir accès
  1. S’assurer de la fiabilité de ces personnes en les interrogeant sur leurs pratiques en matière de confidentialité, par exemple, et en les sensibilisant sur son importance
  1. Conclure un accord de confidentialité avant tout échange d’information (avec les prospects, les fournisseurs, les partenaires, et très généralement, chacun de vos interlocuteurs)
  1. Protéger vos locaux en mettant en place des dispositifs de contrôle d’accès
  1. Sécuriser vos systèmes d’information grâce à des mesures proportionnées au niveau de sensibilité des données que vous traitez.

Et pour cela, les précautions élémentaires sont les suivantes :

  • Utiliser des mots de passe forts conformes aux recommandations de la CNIL
  • Sécuriser les postes de travail (anti-virus, pare-feu, verrouillage automatique des sessions,
  • Créer une politique d’habilitations et journaliser les accès
  • Mettre régulièrement à jour les logiciels que vous utilisez
  • Effectuer des sauvegardes fréquentes et régulières
  • Sécuriser l’accès WI-FI de votre entreprise
  • Etre prudent lors de vos déplacements (éviter la connexion aux WIFI publics, par ex.), en utilisant vos téléphones portables ou vos tablettes
  • Faire attention aux emails que vous recevez et notamment avant d’ouvrir une pièce jointe ou de cliquer sur un lien hypertexte
  • Systématiser le chiffrement des données stockées et partagées
  • Sensibiliser vos collaborateurs et partenaires (et pourquoi pas leur proposer des outils de sensibilisation par la résolution d’énigmes ^^ )
  • Prévoir des procédures pour réagir rapidement en cas d’incident

Il peut être judicieux d’intégrer ces règles de sécurité au sein d’une charte informatique.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques en matière de sécurité informatique, vous pouvez lire les documents suivants :

Guide de bonnes pratiques de l’informatique, ANSSI et CPME

Guide de la sécurité des données personnelles de la CNIL

Enigme réalisée par Alice Millot

Confidentialité : les 6 réflexes à avoir pour protéger les informations sensibles de votre société